[Ouvre la Boîte] Gateway, la Révolte

Gateway, la Révolte est un jeu de deck-building dans lequel les joueurs devront constituer leur groupe d’insurgés afin de libérer leur ville du joug d’un gouverneur incompétent !
On retrouve l’horreur absurde qui a donné à Mordheim sa saveur si particulière, dans une ambiance où se mêlent monstruosités, technologies et magie.

https://www.espritjeu.com/upload/image/gateway-la-revolte-p-image-64055-grande.jpg

Très intrigué par cette boîte, je suis parti à la recherche d’informations … Et devant le manque de données concrètes, même sur les grands sites spécialistes, j’ai décidé de tenter l’aventure moi-même et de combler cette lacune !

J’ai fais une vidéo d’ouverture de boîte et un survol des règles

 

 

Premièrement, j’accroche totalement à l’univers créé pour l’occasion (j’ai découvert au passage qu’un Artbook avait été financé sur KS en 2012)
On se retrouve dans une ville où la magie est réglementée, voire interdite par un gouverneur tyrannique et incompétent. Alors que les insurgés, ardents défenseurs de leurs droits primordiaux et de l’essence même de leur cité, se lancent dans une série d’actions plus ou moins violentes pour évincer ce gouvernement de pacotille, des hordes de monstres attaquent la ville …
Soutenus par les marchands et magiciens de la ville, les insurgés vont affronter les forces de l’ordre pour prendre le contrôle des différents quartiers, et repousser au passage les monstres (ce que les forces du gouverneur ne semblent pas capable de faire …)

Deuxièmement, le système de jeu, bien que classique, est très bon ! On retrouve une mécanique bien huilée de deck-building avec plusieurs paquets contenant chacun une seule carte en plusieurs exemplaires. Toutes les cartes sont disponibles à l’achat dès le début et pour tout les joueurs, avec tout de même une possibilité de tomber en rupture de stock, les ressources étant limitées.
Il existe différents types de cartes :
– Les cartes Révolutions, qui vont venir gonfler les decks des joueurs, contenant
– Les cartes Marchands
– Les cartes Insurgés
– Les cartes Soutien
– Les cartes Pierres Runiques
– Les cartes Monstres
– Les cartes Gardes de la ville
– Les cartes Événement

http://www.edgeent.com/home/check_public_gallery/efcmgu01_gallery-02_fr

C’est dans la gestion des Insurgés, des cartes de combattants, que le jeu puise son originalité. Les joueurs disposent de 2 points d’action à leur tour de jeu, ces points servent à jouer les Insurgés de leur main. Toutes les autres cartes (Marchands, Soutien …) ne nécessitent pas de point d’action pour être jouées. Cela donne une part d’aléatoire supplémentaire, certes, mais demande une gestion d’une ressource supplémentaire via des cartes permettant de jouer plusieurs Actions !
En outre, une fois joué, un Insurgé reste en jeu tant qu’il n’est pas tué par un adversaire (auquel cas, il retourne dans la défausse). Cette mécanique permet de monter son armée de tours en tours afin d’être prêt à tenter un gros coup ! Mais attention, car le nombre de tours est limité dans Gateway !

En effet, au début de la partie, les joueurs vont créer une pioche Événement constituée de 12 cartes (mais y’en a beaucoup, donc il va falloir un sacré paquet de partie pour en faire le tour ! ). Un événement  sera pioché à la fin de chaque tour (une fois que chaque joueur à terminé l’ensemble de ses actions). Ils sont variés et bien pensés. Quand y’a plus de carte dans la pioche, la partie s’achève !
En outre, il se peut que les joueurs perdent simplement la partie, si les  Hordes de monstres envahissent le plateau et détruisent les quartiers !

https://images-fr-cdn.asmodee.com/eu-central-1/filer_public/ea/d3/ead39116-ca74-440d-b051-faebf9e2d92e/gateway_uprising_core_setup.png

La mise en place du jeu est un peu complexe et prend de la place, mais le renouvellement des parties est assuré par un grand nombre d’éléments.
Dans un premier temps, les cartes communes à toutes parties sont préparées : 3 paquets de Marchands, 3 paquets de Pierres Runiques et 2 d’Insurgés (les Rebelles et les Cogneurs)
On est déjà à 8 paquets de cartes là …
Viennent ensuite les 3 paquets spéciaux : les Monstres, les Gardes et les Événements
Ça fait 11 paquets déjà …
Ensuite, il faut préparer 8 paquets Révolution parmi 30 disponibles dans al boîte de base !
Donc niveau rejouabilité, ça devrait aller !
Il faut ensuite placer la ville, avec le Centre Ville au centre, puis 6 quartiers disposés en couronne autour. Il y a 9 quartiers dans la boîte, ils seront donc différents d’une partie à l’autre.

Le jeu se déroule ensuite en 12 tours (rythmés par les 12 cartes Événements) durant lesquels les joueurs vont acheter de nouveaux Insurgés, jouer des Soutiens, capturer des territoires, vaincre des monstres et des gardes.

 

Détail très appréciable : en fin de livret, des scénarios sont proposés. Ces scénarios dirigent le jeu en imposant les cartes Révolution et les quartiers à jouer. Narrativement, c’est une super idée ! J’attends de voir si cela change aussi les habitudes de jeu en « forçant » certaines combinaisons de cartes.

 

Bref, ce jeu m’a séduit ! La mécanique me plaît bien, on y retrouve la qualité d’un Dominion, mais avec un univers fort et de l’interaction entre les joueurs ! En outre, le style graphique et narratif me fait beaucoup penser à Mordheim et Cadwallon, deux villes fantastiques chères à mon cœur …

 

Le jeu est disponible chez Philibert
https://i2.wp.com/dupeintetdesjeux.fr/wp-content/uploads/2018/04/Logo_Philibert-1024x431.png

Un commentaire sur “[Ouvre la Boîte] Gateway, la Révolte

  1. Merci pour cette revue. J’avais repéré l’artiste et ses illustrations lorsque Cmon avait adapté un ou deux personnages pour en faire des survivants à Green Horde. Je guettais le jeu depuis et ce que tu dis du jeu donne envie même si ça a l’air touffu. Qu’en est-il de la durée d’une partie ?

    Vétilles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s